• Briançon | Sainte-Catherine
(0)
Havre de paix sous les remparts de Briançon et du pont d'Asfeld

Découvrez le Parc de la Schappe, situé en plein coeur de la ville de Briançon, au pied de la cité Vauban. Havre de paix idéal pour les pique-niques et les balades familiale,bien connu des briançonnais, il est aussi un site chargé d'histoire.

Le parc de la Schappe, situé dans le quartier Sainte-Catherine, est un lieu très apprécié des briançonnais, qui viennent ici s'y détendre : c'est le plus grand espace vert aménagé sur la commune de Briançon.

Avant l'avènement du tourisme et des soins climatiques, Briançon a été longtemps une ville industrielle majeure du travail de la soie : l'usine de la Schappe a fortement marqué l'histoire de la ville et son paysage économique et social pendant 90 ans (de 1842/1932).

Revue express de ce passé glorieux, et des aménagements que vous trouverez dans le parc autour de son petit lac.

 

 

Le Parc de la Schappe : un lieu de détente familial multi-activités

Situé au pied de la ville fortifiée / cité Vauban de Briançon, le long de la Durance, sous le pont d'Asfeld, il se compose de :

  • Le petit lac, posé devant l'ancienne usine de peignage de soie, usine qui a subit un incendie en 2014
  • Le parc arboré avec espace de loisir pour les enfants et les familles, et larges pelouses
    • Padogde, kiosques, bassins, passerelles
    • Parc et jardin avec essences végétales alpines
    • Théatre de verdure
  • L'ancien aqueduc à arcades d'alimentation de l'usine qui a été comblé pour servir de lieu de balade
  • L'ancienne usine de la Schappe, qui a subit un incendie en 2014
  • Le tunnel de la Roche percée, au font du Parc, permet de remonter vers le Pont d'Asfeld
  • 2 parcs d'aventure / accrobranche pour tous
    • 1 accrobranche pour jeunes enfants (Jungle Parc) : plusieurs parcours d'initiations à partir de 2 ans
    • 1 parc Parc Aventure multi-activités pour tous :
      • Accrobranche, Parcours Ninja, Parcours d'obstacles,
      • Via ferrata, chasse aux trésors (chasse aux indices),
      • Biathlon, Mini Golf,
      • Paintball, Tag Archery (Tir à l'arc), Laser Game Exterieur,
      • etc.
  • 1 snack ouvert en saison, wc publics

Les règles d'usage / d'accès au Parc de la Schappe :

  • Le parc est soumis à des horaires d'ouverture et de fermeture
  • Il est interdit aux chiens même tenus en laisse.
  • En hiver, la mairie de Briançon autorise depuis quelques années de nouveau le patinage sur le lac gélé, lors de journées dédiées.
    • Le Lac de la Schappe se transforme alors en patinoire naturelle de plein air, comme dans le vieux temps (la patinoire naturelle était utilisée chaque hiver jusque dans la fin des années 60).

Les balades possibles depuis le Parc de la Schappe

Au delà de profiter des différentes zones du parc autour du Lac, vous pourrez :

  • Rejoindre les sentiers rive droite tracés sous les remparts de vieille ville (sentiers des anciens pommiers devenant sentier botanique, qui arrive au pied de la cité Vauban) ;
  • Rejoindre le sentier de découverte riche gauche, un petit pont permettant de traverser la Durance ;
  • Rejoindre le fort des Têtes via le pont d'Asfeld (départ à l'aqueduc, le sentier passe au dessus).

 

La petite histoire de l'usine de soie de la Schappe

Le Parc est née 1815 sur ordre du Commandant de la place de Briançon Laurent Delphin, afin de transformer d'anciennes carrières en un parc d'inspiration orientale, par comblément en terrasses grâce au limon de la Durance :

  • Un pont japonais, un îlot, une pagode
  • Des arbres de différentes essences (France, Italie, Autriche, Suisse).
  • Un Lac a été creusé sur une profondeur de 2 mètres et son fond est recouvert de dalles de pierres rondes
  • Un sentier avec verges sur la rive droite de la Durance

Le nom actuel du parc "Parc de la Schappe" est tiré du nom du produit fini de l'usine situé à l'entrée du Parc : il s'agissait d'une usine de traitement des déchets de la soie, dont le résultat s'appelle la schappe. Au 19ième siècle, et jusqu'en 1933, ces déchets arrivaient en provence de plusieurs pays (Japon, Chine, Grèce, Italie, Inde, France), pour être traités à Briançon. L'usine s'installe ici car l'eau abondante et les mines de charbon permettent d'alimenter en énergie l'usine, la matière première vient de l'italie voisine et la main d'oeuvre est abondante l'hiver et déjà habituée à travailler la soie par peignage à domicile. Le parc en lui-même, né avant l'usine, est à l'usage exclusif des directeurs de l'usine.

Les principales dates du Parc et de l'Usine de la Schappe :

  • 1830, le parc reçoit une médaille d’or de la Société Royale et Centrale d’agriculture
  • En 1840 la famille Mathieu de Saint-Véran (Queyras) crée dans l'ancien couvent des domicains du quartier de Sainte-Catherine une usine de traitement de déchets de la soie (peignage et non pas filature)
    • Début de la production en 1842 de la société Mathieu & Cie
    • En 1845 les frères Chancel entrent au capital et industrialisent.
  • En 1850, les directeurs de l'usine rachètent le Parc
  • 1956 crue de la Durance : aménagements pour protéger le parc et l'usine à venir
  • 1863 inauguration du grand bâtiment usine (5 étages, 125m de long, jusqu'à 1400 ouvriers en 1879), l'eau étant améne par un acqueduc. Un bâtiment de stockage sera ensuite ajouté (à proximité du Leclerc actuel - bâtiments de la DDE)
  • 1875 inauguration de la cité ouvrière : un vrai quartier est construit progressivement au pied du Rond Point de l'Izoard
  • 1907 Grande grève de la Schappe (3 mois), la direction refuse la constitution d'un syndicat en son sein
  • 1918 Electrification de l'Usine par constuction d'une usine hydro-électrique de la Roche Percée alimentée par la Durance (auparavant l'eau faisait directement tourner les machines via des courroies)
  • En 1933 l'usine ferme définitivement, les pays producteurs traitant directement eux même leurs déchets
  • En 1954 la ville rachète le Parc aux propriétaires de l'usine (Société SIS - Société Industrielle de la Schappe)
  • En 1965 est crée un parc zoologique avec canards, cygnes, buses, paons, tourterelles, renards, rapaces, ecureuils, etc.
  • Le lac est utilisé en patinoire l'hiver jusqu'à la création de la patinoire de la ville actuelle en 1968.
  • 1967 rénovation de la pagode, aménagements du parc
  • Pendant de nombreuses années, le Parc a aussi hébergé le camping municipal.
  • 1998 Réhabilitation du Parc par la commune
  • Mars 2013 inauguration du Refuge LPO Parc et Verger de la Schappe : le parc de la Schappe reçoit un nouveau label
  • 2019 réaménagement des berges via petit amphithéatre (assises en bois / murets de pierre), rénovation de la pagode

Deux particularités historiques insolites :

  • Les cavités d'entreposage des choux : à l’arrière de l'acqueduc se trouvent de grandes cavités maçonnées qui servaient à entreposer des choux pendant l’hiver, utilisés par les cantines de l’usine
  • La Schappe lieu de stockage de la glace : juque dans les années 30, la glace découpée au glacier du Casset était descendue ici et conservée dans de grandes salles voûtées. Elles étaient destinée aux hôtels pendant la saison chaude

Pour en savoir plus, vous pouvez vous référer à la brochure Laissez-vous conter l'Usine de la Schappe, édité par le Service du Patrimoine de la Ville.

 

Les projets immobiliers de la friche de l'usine de la Schappe

  • 2007 des anglais annoncent le rachat à la commune pour 2,5M€, avec à la clef un projet de réhabilitation des lieux (marché couvert et espace muséographique), via la SARL la Schappe (filiale de la holding immobiliere Space Group)
    • Le projet tombe à l'eau en 2010 (faillite de la société).
    • 2012 le Tribunal met aux enchères, à la demandes liquidateurs judiciaires de la SARL, les terrains de la Schappe (14300m2).
  • 2013 l'usine a été vendue aux enchères et racheté pour 350K€ par une société marseillaise Caulet 13 spécialisée dans le rachat de friches industrielles. Sylvie Caulet, femme d'affaire marseillaise attachée au lieu, remporte aux enchères publiques pour 350K€, pour en faire des lofts et un musée. Finalement le projet ne se fera pas suite à un différent avec la mairie lors du permis de construire à propos de la rampe d'accès au bâtiment pour personnes à mobilités réduites située en domaine public (et de l'ampleur des fonds à mobiliser pour réhabiliter le bâtiement dixit la municipalité de l'époque).
  • 11 mai 2013 premier incendie
  • 5 octobre 2014 : un incendie en pleine nuit peu après 2 heures du matin brûle totalement le bâtiment de 3300m2 de l'usine. L'enquête concluera à un incendie d'origine humaine, avec un seul moyen, mais sans que l'auteur ne puisse être identifié (des squateurs utilisant le bâtimenent de temps à autre). L'enquête judiciaire a été close pour motif d'auteur inconnu. Le promoteur immobiliser Yassine Faraj était sur le point de racheter le bâtiment, avec sa société de promotion Promofar déjà active sur Briançon (L'Etoile de Briançon, les Chalets d'Emma) et à Vars (les Terrasses de Vars à Sainte-Catherine)
  • Mars 2015 Le promoteur briançonnais Dominique Bérard rachète à la Schappe lors d'une vente aux enchères pour 980K€, pour construire un quartier de la soie, en ouverture sur le Parc de la Schappe, et mieux intégré à la ville.
  • 2019, le groupe Immobilier Berard-Abelli officialise son Projet immobilier "le Parc de la Soie" : le bâtiment historique sera reconstruit à l'identique (250 logements + garages/parking, 1 petit commerce), début constuction 2021.

 

Marc Desrousseaux
Membre depuis juin 2016

Apportez votre propre éclairage et vos précieux conseils sur cet itinéraire, ce point d'intérêt ou patrimoine

Données

  • Altitude finale (m) : 1225
  • Carte IGN Top 25 : 3536OT

Accès

Le Parc se situe en contrebas de la vieille ville : il faut rejoindre le rond point du Col Izoard pour en trouver l'accès. Il est possible de rejoindre à pied depuis les remparts de la citée Vauban, en empruntant les sentiers.
  • 23/05/2021 , Briançon
44.896010, 6.640491

Carte d'Accès