• L'Argentière | Le Grand Sagne
(0)
Le phare classé de l'Argentière, qui matérialise le passé industriel de la commune

Voici une tour qui ne vous laissera pas intriguera lorsque vous passerez par l'Argentière-la-Bessée : la Tour des Hermes. Visible depuis la route nationale Gap-Briançon, perchée sur son rocher, elle est plein de signification.

 

Remarque concernant l'accès à la Tour Horlogie des Hermes :

Le site n'est pas bien balisé, il le mériterait. Il est possible de partir du centre ville pour remonter en direction de la Tour

En voiture, vous avez 2 possibilités :

  • Soit prendre la direction du Musée de la Mine, ensuite la route Chemin des Fonzes mène à proximité de la Tour (parking sommaire à côté d'habitations).
  • Soit prendre la direction par les Collets après avoir traversé le chemin de fer, il y a un grand parking en haut de la montée des Collets et un sentier qui mène à l'Horloge (vous pouvez aussi poursuivre pour rejoindre le parking du pied de la Tour).

 

Caractéristiques de la Tour des Hermes de l'Argentière

  • Construite entre 1920 et 1922 face à l'entrée des usines métallurgiques du Quartz Fondu Planche Frères
  • Posée sur une éminence stérile (hermes en langue d’oc) : le rocher des Hermes
  • Un tour carrée, avec un campanile en charpente munie d'une flèche polygonale, et 4 horloges sur chacune des faces : une véritable tour horloge !
  • Vous trouverez un banc en bois Tour des Hermes 1922 vous attend, qui permet de profiter de la vue sur la ville de l'Argentière la Bessée
  • Quelques sentiers rejoingnent la tour
  • A proximité pour pourrez également profiter de la Via Ferrata de la Tour de l'Horloge
  • Son petit surnom : l'horloge des patrons, bien qu'elle ait été bâtie sur une initiative communale
  • Visite : actuellement non ouverte au public / non visitable, c'est bien domage ! Espérons qu'un jour ce soit le cas lors des journées du patrimoine...

 

La petite histoire de la construction de la Tour des Hermes

L'Argentière-la-Bessée a un énorme passé industriel, en particulier hydroélectrique. Les industriels se sont installés ici pour produire de l'énergie grâce à captation de l'eau, transport par conduite forcée pour alimenter des turbines, et génération d'électricité. Ceci a permis la production de l'industrie métallurgique (procédé dit de l'Houille Blanche). A ce titre, la commune est classée Patrimoine du XXième siècle.

L'horloge a été dressée par la commune afin de permettre aux habitants, notamment les ouvriers, d'être notifié l'heure, au temps de la gloire industrielle de la commune.

  • 1909 Inauguration de l'usine industrielle électrométallurgique et chimique, édifiée par la société électrométallurgique française (SEMF), alimentée par l'usine hydroelectrique de l'ingénieur Gilbert Planche. Elle permet de produire à moindre coût de l'aluminium, auparavant importé d'Allemagne.
  • En 1916, la commune signe avec l'ingénieur Planche un bail sur l'exploitation des torrents du Fournel afin de lui permettre d'augmenter sa production d'électricité pour alimenter la production de verre de haute qualité (usine du Quartz Fondu). Ce bail incluait l'obligation de fournir 2 horloges, pour les clochers de la commune.
  • En 1920, la première guerre mondiale étant passée par là, l'ingénieur n'étant plus aux commandes et l'obligation non respectée, la commune transforme le projet. Le projet d'une tour sur le rocher des Hermes, à 4 cadrans d'un diamètre supérieur à 1 mètre, voit le jour, sur l'initiative de la commune (et non de l'industriel la Société du Quartz)
  • 1922 la construction de la tour est achevée par la commune. L'horloge va rythmer les journées des habitants et notamment des ouvriers des usines.
  • Novembre 2000 l'Horloge fait partie du patrimoine labélisé Patrimoine du XXième de la commune, tout comme le siphon (les conduites forcées visibles) et l’usine hydroélectrique des Claux à Pelvoux
  • 2013 à 2016 rénovation de la Tour : mécanisme, horloge, éclairage, charpente, facade.Elle avait arrété de sonner les heures quelques années auparavant

Vous trouverez sur le blog Hautes Alpes Insolites de Sylvie Damagnez l'histoire précise après investigation, de ce monument si caractéristique de la commune.

 

Marc Desrousseaux
Membre depuis juin 2016

Apportez votre propre éclairage et vos précieux conseils sur cet itinéraire, ce point d'intérêt ou patrimoine

Données

  • Altitude finale (m) : 1056
  • Carte IGN Top 25 : 3437ET

Accès

Depuis la RN94, se rendre à l'Argentière : ensuite il y a 2 possibilités (voir descriptif)

Evènements associés

Il n'y a pas d'èvement pour cet élément

44.791229, 6.554917

Carte d'Accès